Conseil en innovation stratégique

Tilt Attitude #1 – Le Murmure du Monde (2/2)

Côté pile, l’idéal de la Pastorale, de l’Arcadie, d’une nature proche, domestiquée et harmonieuse est plus vivace que jamais et transforme profondément nos villes et nos usages. Côté face, le désir de la « wilderness », d’une nature intacte comme on la retrouve dans les textes de Thoreau ou Muir aux XIXème et début XXème siècles et dans les récits de Sylvain Tesson, redouble : en témoigne la production cinématographique et vidéoludique, depuis le rédempteur Wild (2014) jusqu’à l’incontournable Red Dead Redemption 2 (2018) en passant par l’exceptionnel – et vivement conseillé – Un Nouveau Jour sur Terre (2017).

Or, l’accès « réel » à cette nature « sauvage » s’installe résolument comme un luxe, ce alors que la « ressource » se raréfie, et que le tourisme lui se massifie… et se frénétise. En jeu, une expérience du sublime, une réelle retraite – s’épanouir au contact de la nature, loin des vices et miasmes de la grande ville et du sillon du tourisme de masse – auxquelles s’ajoute, pour certains, un « frisson » du risque. Antarctique, Alaska, Galapagos, désert de Gobi, forêt primaire d’Amazonie, lac Baïkal, etc. Ainsi se nomment les nouveaux horizons – très exclusifs – du luxe touristique, loin des sentiers battus… et des palaces ; des lieux dans lesquels tout est « spécial » : permis, véhicule, logement, guides locaux, etc.

Il vous est ainsi possible de rejoindre le Pôle Sud pour la modique somme de 50.000USD, à bord d’un avion-cargo Ilyushin IL-76 puis d’un Douglas DC-3, avant de sabrer le champagne par -60°C. Aux antipodes, le tour opérateur Will Jones se fait un plaisir de guider ses clients très exclusifs – de Bill Gates à Ralph Lauren, en passant par Katy Perry – au cœur des forêts du bassin du Congo, accompagné du primatologue Roland Purcell. Pour saisir l’ethos de ce luxe de la « wilderness », rien de plus simple que de vous essayer au #Baikal sur Instagram (oui, même en « wilderness », difficile de se déconnecter totalement…).

‽ Le luxe de la « wilderness » est une tendance appelée à durer… donc – nécessairement (n’est-ce pas ?) – à envisager dans votre proposition de valeur. Elle alimente de fait les désirs du plus grand nombre, de même qu’elle crée de nouveaux segments de luxe, allant du service à l’équipement.