Conseil en Prospective, Marque et Innovation

[Vu en Bulgarie] Comment se débarrasser de ses enfants dans un centre commercial !

Les enfants, c’est bien connu, sont les meilleurs ennemis du shopping. Allez donc faire vos courses avec votre petit dernier qui joue à cache-cache entre les portants de vêtements ou se met à attraper et lancer tout ce qui lui passe à portée de mains !

Pour libérer les parents de leur progéniture et leur permettre de se consacrer efficacement à la consommation, les Bulgares ont mis en place dans les centres commerciaux des espaces de jeu pour les plus petits. En général situés à l’étage supérieur, ces playgrounds sont un véritable paradis pour les enfants : sur plusieurs centaines de mètres carrés, se succèdent immenses structures gonflables, piscines à balles, parcours moteurs sur plusieurs niveaux avec trampolines et autres toboggans, le tout dans des univers colorés et chaleureux. Contre quelques leva, les enfants y sont laissés en toute sécurité sous la surveillance de baby-sitters prévenantes et bienveillantes et les parents peuvent alors passer quelques heures tranquilles dans le mall, flânant entre boutiques de savons bios et magasins de déco tendance (bulgare).

Ce genre d’espace serait à l’évidence difficilement voué au succès en France :

  • Il traduit tout d’abord un rapport à l’éducation qui n’est pas (ou n’est plus ?) le nôtre. Là où les Français vont considérer que les parents se doivent de protéger leurs enfants des menaces d’un monde extérieur perçu spontanément comme hostile et dangereux, les Bulgares vont y voir (littéralement) un terrain de jeu, propice à la découverte, à l’expérimentation et donc à l’autonomisation de leur progéniture. Rien de surprenant dès lors à ce que ces aventuriers en herbe soient de plus en plus nombreux à émigrer dans les pays occidentaux dès lors qu’ils arrivent à l’âge adulte, que ce soit pour y faire leurs études (la tradition est d’ailleurs ancienne, que l’on songe à Julia Kristeva ou Tsvetan Todorov) ou juste pour y trouver un travail.
  • Il témoigne aussi de l’essor d’une classe moyenne, avide de consommation et dont le niveau de vie s’élève lentement mais régulièrement[1], à l’inverse son homologue française, victime du fameux « déclassement » au cœur des travaux de Louis Chauvel et progressivement gagnée par le « trop plein consommatoire » (#troppleinconsommatoire). L’hyperchoix et la surabondance ont perdu de leur attrait magique pour des Français dont le pouvoir d’achat a eu tendance à s’éroder ces dernières années et aujourd’hui, davantage demandeurs d’offres ciblées et pertinentes dont ils questionnent la valeur et le sens.

On le voit, les jeux en mousse et autres structures gonflables, loin d’être de simples espaces récréatifs pour nos enfants, sont aussi des lieux de partage et de mise en scène de l’image qu’une société a d’elle-même, des valeurs qu’elle promeut et de la manière dont elle se représente l’avenir.

‽  Les lieux, et particulièrement les lieux de vente, en plus d’être des vecteurs d’expérience, sont de puissantes machines à construire des récits, à incarner des rêves. Et si vous aussi, vous repensiez vos espaces commerciaux de manière à suggérer à vos clients une histoire à venir ?

[1] : En 2016, la croissance du PIB bulgare était 3 fois supérieure à celle du PIB français (3,5% contre 1,2%)