Conseil en Prospective, Marque et Innovation

#Voir le futur : Nos déchets d’aujourd’hui sont nos Innovations de Demain

L’innovation ce n’est pas uniquement des offres nouvelles, cela peut aussi être des offres de seconde vie.

Au moment où toutes les entreprises parlent de RSE, pourquoi ne pas appliquer vos démarches d’innovation spécifiquement à un objectif de recycler  de vos poubelles.

Oui, de l’or, parce qu’un modèle industriel qui concilierait écologie et croissance économique existe : il s’agit de l’économie circulaire. On en parle beaucoup peut être dans les chaumières, mais peu de candidats à la présidentielle proposent des actions concrètes.

Et c’est d’autant plus paradoxal que le problème n’est pas l’absence de moyens mais de volonté déterminée et de décisions concrètes.

Vos déchets sont et seront de plus en plus vos ressources. 84 % des Français en sont convaincus qui jugent qu’il n’y a pas d’arbitrage à faire entre environnement et économie.

Sur le terrain, l’effort de tous les acteurs économiques et des collectivités locales produit déjà des résultats : par exemple, une boutique Nespresso recycle en moyenne 25T de capsules. Les 266.000 habitants du Grand Nancy recyclent 1.500 tonnes supplémentaires de papier par an, et les 180.000 habitants d’Amiens Métropole ont multiplié par quatre la quantité de papiers recyclés en deux ans.

Recycler du papier consomme trois fois moins d’eau et d’électricité que d’en fabriquer à partir de pâte vierge.

Recycler, s’il fallait encore convaincre les lecteurs d’interrobang, c’est répondre à la pénurie de matières premières vierges, à la détérioration des écosystèmes, au réchauffement climatique, à l’explosion démographique. C’est également un formidable levier de croissance pour nos territoires. L’économie circulaire représente ainsi 800.000 emplois en France [source France Stratégie]. Il faudrait lancer un «plan Marshall» de l’innovation et de l’écoconception pour transformer en profondeur notre outil industriel de collecte de tri, orienter une partie des fonds de la formation professionnelle vers ces métiers d’avenir et ces emplois non délocalisables.

?! Pour innover demain, pensez davantage innovation circulaire. Et pour accélérer le mouvement circulaire, arrêtez le « saupoudrage » et mobilisez mieux vos investissements pour accroître votre compétitivité.