Conseil en Prospective, Marque et Innovation

Moby mobilise

Moby« These systems are failing » [littéralement, ces systèmes ont échoué]. C’est le titre du prochain album de Moby. Composé avec sa nouvelle formation rock The Void Pacific Choir, il sera dans les bacs le 14 octobre. Après trois ans d’absence, l’artiste américain affirme plus que jamais son engagement pour les causes animale et environnementale, et alerte sur les dangers qui nous guettent si nous ne changeons pas radicalement nos modes de vie.

En parallèle de la sortie de cet album, Moby lance son propre festival végan au Fonda Theater de Los Angeles, le Circle V Festival, qui aura lieu le 23 octobre. Il en sera la tête d’affiche, pour son unique concert de l’année, aux côtés de groupes comme Blaqk Audio et Cold Cave. Tous les profits de cet événement, où ne sera servie que de la nourriture bio et végétale, seront reversés à Mercy for animals, une association de défense des animaux.

La promotion de ce festival se fait au travers de la diffusion du clip de « Don’t Leave Me », quatrième morceau du nouvel album de Moby. On y découvre des séquences de concerts, entrecoupées d’images de porcs, vaches et poulets stressés enfermés dans des entrepôts d’élevage intensif ou à l’abattoir. Même volonté d’interpeller dans le clip de These systems are failing, une succession d’images de guerre, d’élevage intensif, d’embouteillages énormes, d’usines et de… Donald Trump, l’homme qui pourrait pousser Moby à demander la nationalité néo-zélandaise s’il était élu.

? Comme on le voit, au risque d’être trivial, l’engagement passe avant tout par des hommes et des femmes qui veulent challenger les modèles en place pour construire un monde meilleur. L’objectif – comme Tilt ideas le rappelle dans son dernier Observatoire de Tendances dédié à l’Expérience Client Augmentée – est de sortir du « désert émotionnel » qui se répand subrepticement un peu plus tous les jours…