Conseil en Prospective, Marque et Innovation

Re-valorisez: le magasin n’est pas mort, il est plus que vivant

Les ventes on line représentent déjà plus de 7% du commerce de détail. Même si 50% des américains n’ont  encore jamais acheté sur internet d’après opzioni binarie di trading assicurato profitti Forrester Research, la plupart sont équipés de smartphones, véritables armes de guerre permettant de comparer les prix lorsque l’on fait ses courses en magasins… pour ensuite acheter moins cher sur internet !

Tilt ideas a repéré un certain nombre d’initiatives originales provenant en particulier de distributeurs américains, qui, à l’occasion de ce Noël 2012, veulent re-prendre la main sur leurs consommateurs en leur proposant des services très difficilement duplicables sur internet.

Ainsi, très prosaïquement,  binäre optionen JC Penney ou binären Optionen Gewinn Pipeline Kohl’s [distributeurs de vêtements] proposent des offres exclusivement réservées à ses magasins [exemple : des ensembles Liz Claiborne ou des robes Jennifer Lopez]. binary options robot 2017 Macy’s, quant à lui, crée régulièrement des évènements dans ses magasins, tels que des visites de stars comme Madonna, Rihanna ou Beyoncé. binary options vs stock trading Williams Sonoma propose des cours de cuisine, effectivement difficilement envisageables sur internet. Target de son côté, et de façon astucieuse, place sur les packagings des barcodes qui ne peuvent pas être lus par un smartphone, rendant impossible la comparaison de prix. Ou vend des lignes de produits sur lesquels il est impossible de comparer les prix, puisqu’ils sont réservés exclusivement au off-line [ex : des écharpes Marc Jacobs ou des lunchbox]. Mauvais joueur, va !

Wal-Mart propose des contenus bonus exclusifs dans les DVD ou CD vendus dans ses magasins. Best Buy ou le libraire Barnes & Noble, très chahuté par Amazon depuis plusieurs années, contre-attaquent chacun en créant des programmes de récompense à la fidélité pour leurs clients qui privilégieraient les achats en real life…

On peut aussi utiliser les mêmes armes que son ennemi : ainsi Sak’s ou Neiman Marcus, 2 retailers haut de gamme, s’inspirent des flash sales de leur concurrent on-line Gilt en proposant 2 heures par jour des discounts à 50% sur certaines offres.

 ‽ Après le made in France ou in The US, le temps du  »made for mortar only » est-il venu ? A quand le re-tour au basique, par exemple en hypermarché au retour du Drive inversé [achat en magasin, livraison à domicile, avec bonus en prime] ? N’oubliez pas que les magasins resteront longtemps les vrais lieux où cette fameuse  promesse d’expérience client est réellement délivrée, notamment par l’aussi fameux  »facteur humain » ? Le maître du lieu est maître du jeu. Faites-en quelque chose !