Forecasting, Brand Strategy and Innovation

Tilt Attitude #5 – Le désir d’intensité (1/2)

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

LE DÉSIR D’INTENSITÉ

La recherche d’intensité est aujourd’hui érigée en dogme, voire en idéal de vie. Elle s’apparente souvent à un désir de fuite en avant .

L’intensité devient une sorte de norme sociale, comme si la seule vie qui vaille la peine d’être vécue se devait d’être intense.

Pourtant, elle dessine une relation au monde et aux autres qui n’est pas dans la continuité, mais dans la volatilité et se traduit par le renouvellement permanent d’expériences (professionnelles, amoureuses, sexuelles…)

Dans cette tendance sociétale dont nous suivons la progression, Tilt ideas décrypte un paradoxe fondamental qui entraîne un contresens à propos de l’innovation : trop souvent associée au “toujours plus”, elle contribuerait pour beaucoup à l’hystérisation de nos vies et de nos usages. Certains appellent cela la surconsommation, voire l’obsolescence programmée.

2 illustrations : prenez Internet. C’est raté, Internet (pour l’instant…) n’est pas devenu ce lieu magique permettant aux citoyens de se rassembler pour discuter « intensément » d’intérêt commun. Non, c’est devenu un espace (certains parlent de “plateformisation de la société”) qui exacerbe la production de contenus dans tous les sens. Résultat : ne pas y contribuer, ce serait se mettre à l’écart de la marche du monde. Plutôt que de revitaliser la démocratie comme disait le philosophe Habermas, l’intensité ici hystérise et dilue le sens des actions.

2ème exemple : l’avènement de l’homme augmenté, grâce notamment à l’intégration de micro-puces sous la peau, à l’instar des initiatives des sociétés Digiwell ou Neuralink. A l’aide de ces implants, nous pourrons ouvrir des portes, regrouper nos data santé et nos données personnelles ou encore y insérer nos moyens de paiement… Gartner prévoit que ce marché atteindra 2.3 milliards de dollars d’ici 2025. Dans ce second cas, l’intensité proviendra de ce que nous avons appelé “l’effet cyborg”.

Chez Tilt ideas, nous croyons qu’il y a une autre route possible, encore très peu suivie : moins mais mieux. Pour plus d’intensité authentique, il est opportun de faire plus simple, plus concentré.

Appelons cette manière de faire “l’expresso way”. Pas au sens “express/plus vite”, mais au sens “plus concentré, plus fort”. Équipé des implants évoqués ci-dessus , par exemple, nous serons délivrés de problèmes diluant notre recherche de vie intense.

La difficulté réside alors dans la pédagogie, car il faut effectivement expliquer et ré-expliquer le pourquoi de cette volonté de focus : embrasser trop large, proposer trop d’offres est pour beaucoup une réponse au fait que la nature a soi-disant horreur du vide, du coup nous remplissons nos vies de pseudo initiatives…. La bonne nouvelle avec cette expresso way : vous concentrez vos équipes sur un seul problème à résoudre, un seul objectif, une seule thématique d’investigation, un seul concurrent à challenger, une seule intensité à délivrer…

‽ Etes-vous sûrs et certains qu’il y a assez d’intensité dans vos innovations et dans l’engagement des collaborateurs qui les incarnent (il ne s’agit surtout pas de les inciter au burn-out mais de mieux les motiver) ?

Brice Auckenthaler, associé